Sytème qualité "Itkan"

“Itqan” est le nom du Système National de la Qualité dans le domaine de l’artisanat. Il permet de déterminer les normes, de mettre en place un cadre de référence et d’optimiser l’exploitation des ressources humaines et matérielles.

Ce système vise essentiellement à :

  • Instituer des normes et des réglementations techniques pour l’élaboration de produits plus sûrs et plus fiables, plus efficaces et préservant mieux l’environnement;
  • Offrir un cadre de référence ou un lexique scientifique commun aux fournisseurs et aux artisans afin d’unifier les concepts et de favoriser l’échange d’informations ;
  • Optimiser l’exploitation des ressources humaines et matérielles et à en éviter le gaspillage ;
  • Renforcer l’application des normes et à améliorer les produits de l’artisanat suivant des caractéristiques techniques communément admises et qui permettent d’accéder à de nouveaux marchés mondiaux ;
  • Veiller à l’application des normes internationales afin de permettre un choix plus large parmi les produits proposés et de créer les conditions d’une saine concurrence;
  • Donner aux entreprises artisanales la possibilité d’accéder aux marchés sur un même pied d’égalité ;
  • Fournir les données techniques nécessaires à la mise en place d’une politique commerciale qui protège notre produit artisanal.

Ce système repose sur des axes qui concernent :

Les normes techniques

Il s’agit d’accomplir les formalités nécessaires pour préparer l’élaboration des normes techniques des matières premières, des équipements et des produits afin d’en faire des normes tunisiennes déposées. Il faut aussi préparer les textes réglementaires nécessaires pour que l’artisan respecte ces normes lors de la fabrication du produit.

Elaboration d’un guide de la qualité

Ce guide sert à garantir la qualité du produit en informant les artisans sur les techniques de production, les matières premières utilisées et les normes en vigueur.

La propriété industrielle

  • Protection des plans et des modèles
  • Protection des produits de l’artisanat par des marques de fabrication
  • Protection des indicateurs géographiques 

La question d’origine est d’une importance capitale en matière de produit d’artisanat. Aussi la loi n° 2007-69 du 27 décembre 2007 a-t-elle été promulguée pour protéger les appellations d’origine, les indications géographiques et les indications de provenance. Dans ce but, on a mis sur pied des commissions techniques, arrêté la liste des produits à protéger, élaboré un cahier des charges déterminant les caractéristiques techniques des produits, fixé des critères de fabrication, défini les éléments prouvant l’origine, accompli les démarches nécessaires pour enregistrer les indicateurs géographiques auprès du Bureau international de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Pour bien informer les artisans sur les prestations fournies par l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) et par l’ONA dans le domaine de la qualité, des normes et de la protection des créations, un guichet a été ouvert sur le site web de l’Office et mis en relation avec celui de l’INNORPI.

L’ONA a déjà entrepris, à l’échelle nationale et à l’échelle internationale, les procédures de dépôt des marques de fabrique qu’il utilise lors de ses campagnes de promotion et d’enregistrement de son logo.

Les conseils des métiers et les amines

  • Un grand effort est déployé en vue de la généralisation des conseils des métiers à tous les gouvernorats et de la désignation d’amines pour la plupart des métiers dans tous les gouvernorats
  • Organisation d’une conférence nationale des amines pour mieux faire connaître la loi n° 2005-15 relative à l’organisation du secteur des métiers de l’artisanat et au rôle d’amine dans le système qualité.

Contrôle de la qualité

Pour assurer un haut niveau de qualité aux produits de l’artisanat, un immense effort est déployé avec détermination dans plusieurs directions : mise à la disposition des contrôleurs d’un guide de qualité qui permet d’unifier les méthodes de contrôle, élaboration d’un cahier des charges concernant les matières premières utilisées dans le tissage notamment celui du tapis, analyses techniques des intrants et des équipements, vulgarisation des procédés tinctoriaux à base de produits naturels, incitation à l’utilisation des matières premières naturelles pour la teinture des laines, vaste programme d’actions de contrôle et d’estampillage des produits en cuir et en cuivre à Tunis, Nabeul et Kairouan…

Les circuits de distribution

  • Elaboration d’un cahier des charges pour l’exercice du commerce des produits de l’artisanat,
  • Amélioration de l’organisation des circuits de distribution,
  • Renforcement de la coordination entre les structures concernées par le traitement des plaintes déposées par les touristes suite à leur acquisition de produits de l’artisanat,
  • Organisation de campagnes périodiques de sensibilisation des commerçants au respect de l’éthique commerciale.

Liste des magasins recommandés

Contrôle technique à l’importation et à l’exportation

Elaboration d’une liste de produits de l’artisanat dont l’importation est soumise à autorisation, élaboration d’un cahier des charges fixant les conditions d’exercice de l’activité d’importation de produits de l’artisanat, opérations de contrôle des produits de l’artisanat à l’importation et à l’exportation, renforcement, aux ports, aéroports et aux centres des colis postaux, des opérations de contrôle des produits de l’artisanat, et notamment du tapis, destinés à l’exportation.